deutsch
português
english

Table des matières

1.          Construisons l’avenir avec des énergies propres, sûres et abordables.

2.          Construisons l’avenir en luttant contre les conséquences de la crise climatique.

3.          Construisons l’avenir avec un urbanisme vert, des logements abordables et une mobilité durable.

4.          Construisons l’avenir avec une économie circulaire locale et un commerce attractif.

5.          Construisons l’avenir en préservant les bases naturelles de notre vie.

6.          Construisons l’avenir avec une vie de qualité et des soins de santé efficaces.

7.          Construisons l’avenir avec des communes accueillantes pour les enfants et les familles.

8.          Construisons l’avenir avec une forte cohésion.

9.          Construisons l’avenir en vivant en sécurité dans un bon voisinage.

10.      Construisons l’avenir avec une administration proche des citoyen.ne.s et une démocratie participative.

NOUS CONSTRUISONS L’AVENIR.

1.   Construisons l’avenir avec des énergies propres, sûres et abordables

La crise climatique menace la planète que nous connaissons. Il faut agir aujourd’hui avec détermination, en saisissant la chance unique qui se présente à notre génération pour rendre notre approvisionnement énergétique durablement propre, sûr et financièrement abordable, ainsi que d’accroître l’efficacité et l’efficience énergétiques.De plus, elle préserve notre prospérité et les perspectives d’avenir de notre économie à condition que nous parvenions à asseoir notre nouveau modèle économique sur une approche de développement durable.

Avec le Pacte Climat 2.0, que la commune de Mersch a aussi signé, nous avons pris les mesures nécessaires pour renforcer nettement les ressources financières et les services de conseil que l’État fournit aux communes pour répondre à cet objectif important.  Or, il faut que notre commune ait la volonté politique pour tirer systématiquement parti de ces opportunités et devenir le plus rapidement possible une commune climatiquement neutre.

Les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune climatiquement neutre, qui réduit la consommation énergétique locale et utilise des énergies 100 % renouvelables :

  • Nous créerons des incitations à réduire la consommation d’énergie et nous donnerons l’exemple au niveau communal, par exemple à travers l’installation d’un éclairage LED réglable dans l’espace public. Cette mesure nous permettra en même temps de lutter contre la pollution lumineuse. De plus, nous améliorerons le bilan énergétique des services communaux grâce à une comptabilité mensuelle de leur consommation d’énergie de chauffage et d’électricité, en vue de la détection et de l’exploitation systématiques de particularités et de potentiels d’économies. Nous utiliserons systématiquement les possibilités offertes par la numérisation, notamment grâce à une gestion intelligente de l’énergie qui permet de détecter et de compenser les pics et les creux de consommation.
  • Nous exploiterons dans notre commune le potentiel entier de production, d’utilisation et de stockage d’énergies renouvelables. Pour nous, exploiter pleinement le potentiel communal veut dire par exemple qu’il faut utiliser toute surface communale appropriée (toits, façades, aires de stationnement, …) pour produire de l’énergie solaire, tout en nous adressant de manière proactive aux entreprises privées et à nos concitoyen.ne.s. Un bel exemple est la planification de la ZAMID au Mierscherbierg où des synergies entre différentes entreprises vont se créer. Nous encouragerons les coopératives énergétiques d’entreprises et adaptons le règlement des bâtisses. De plus, nous insisterons sur la transparence de la production et de la consommation d’énergie.
  • Nous impliquerons les citoyen.ne.s dans la transition climatique, en mettant à disposition des surfaces communales en vue d’installations collectives (coopératives par exemple), en encourageant les communautés d’énergies renouvelables au sein de la commune et au-delà, et en soutenant les ménages, en plus des primes nationales, par des aides financières accordées pour l’installation de panneaux au niveau des toits, des balcons et des façades. De plus, nous veillerons à ce que des solutions soient trouvées pour que les bâtiments classés monuments puissent également contribuer à la transition énergétique.
  • Nous développerons l’énergie éolienne sur tous les sites appropriés tout en garantissant la protection des populations d’espèces animales pour lesquelles l’énergie éolienne peut comporter des risques. déi gréng Miersch soutiennent p.ex. la construction des installations éoliennes à Rollingen et Lintgen.
  • Nous moderniserons les règlements des bâtisses et d’autres règlements communaux dépassés pour les rendre conformes aux exigences de la transition énergétique, en les adaptant aux possibilités technologiques actuelles en matière d’énergies renouvelables et en éliminant les obstacles à l’utilisation de ces technologies, par exemple dans le cas de dispositifs solaires photovoltaïques installés sur les toits de particuliers.
  • Nous veillerons à mettre en place des systèmes de chauffage et de réfrigération économes en énergie et respectueux du climat. Nous moderniserons systématiquement nos infrastructures communales (école ou piscine par exemple). Pour les constructions nouvelles, nous renoncerons complètement aux énergies fossiles.
  • Nous concevrons les nouveaux projets de lotissement de manière à ce qu’ils soient efficaces et efficients sur le plan énergétique, autosuffisants en énergie et neutres sur le plan climatique. Nous veillerons également à une bonne desserte par les transports en commun.
  • Nous établirons un plan définissant les priorités en matière de rénovation pour l’ensemble des bâtiments communaux, tout en augmentant le taux de rénovation des bâtiments anciens pour atteindre nos objectifs climatiques.
  • Nous offrirons aux citoyen.ne.s, et notamment aux ménages à faible revenu, des aides financières à la rénovation de leur propre maison ainsi qu’à l’achat et à la réparation d’appareils ménagers économes.
  • Nous investirons dans l’éducation et la formation continue pour une meilleure gestion de nos ressources.

2.   Construisons l’avenir en luttant contre les conséquences de la crise climatique

Les premières conséquences funestes de la crise climatique se font d’ores et déjà sentir chez nous et menacent nos vies et nos moyens d’existence. Nous devons y préparer nos villes, nos localités et leurs habitant.e.s.

Pour éviter la perte de vies humaines, toutes les communes doivent à présent mettre en œuvre les mesures nécessaires au niveau local.

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune résiliente :

  • Nous créerons systématiquement des espaces verts dans nos localités, en aménageant des espaces de fraîcheur et en plantant davantage d’arbrisseaux, d’arbustes, de haies et d’arbres à haute tige, ainsi que plus de bandes de verdure de qualité le long des rues et trottoirs. Nous soutiendrons la végétalisation des façades et toitures. Nous encouragerons les citoyen.ne.s à verdir et le cas échéant reperméabiliser leurs jardins de devant.
  • Nous installerons des distributeurs d’eau dans les lieux publics, dans et près de bâtiments publics afin d’offrir à tou.te.s un accès confortable à l’eau potable au quotidien. Nous proposerons également de l‘eau du robinet lors des manifestations communales et investirons dans des carafes d‘eau pour les mettre à la disposition des associations lors des fêtes.  
  • Nous donnerons plus de place à nos rivières et ruisseaux en les renaturant. Nous soutenons par exemple la renaturation de l’Alzette, un projet qui offre non seulement de nouveaux habitats à de nombreuses espèces, mais qui réduit également le risque d’inondation. Nous réaliserons les bassins d’orage demandés par les syndicats d’assainissement.
  • Nous investirons dans du matériel spécial de protection contre les inondations et de transport de personnes en cas d’inondation dans les quartiers résidentiels et nous élaborerons un plan d’intervention pour les différentes situations de danger.
  • Nous mettrons à jour les instruments de planification communaux comme le Plan canicule ou la stratégie de gestion des risques en cas de fortes pluies et d’inondations. Nous dresserons une liste des mesures de protection en définissant clairement l’ordre de leur mise en œuvre.

3.   Construisons l’avenir avec un urbanisme vert, des logements abordables et une mobilité durable

Profiter d’une qualité de vie élevée, cela veut dire ne pas perdre son temps pris dans un bouchon, mais atteindre sa destination confortablement et en toute sécurité. Pour améliorer notre qualité de vie, nous devons préparer la voie au retour de la nature dans nos villes et villages, tout en accordant plus de place à l’être humain en zone urbaine et en aménageant des espaces publics accueillants qui attirent adultes et enfants et favorisent les rencontres dans un cadre agréable. Pour protéger notre qualité de vie, il faut surtout rapprocher logement, loisirs, travail et services essentiels.

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune verte, inclusive où il fasse bon vivre :

1.   Nous créerons des villes et villages verts de caractère et offrant une qualité de vie élevée à tou.te.s.

  • Nous ferons en sorte qu’il y ait des villages et villes vivants et conviviaux où il fasse bon vivre. À cet effet, nous adapterons l’aménagement du territoire en modifiant le plan d’aménagement général (PAG) et les plans d’aménagement particuliers (PAP) de manière à ce que les infrastructures et organismes importants et les services d’usage quotidien, les commerces, écoles, administrations et transports en commun, soient accessibles à pied ou à vélo.
  • Nous prenons au sérieux la responsabilité de notre commune en matière de protection des bâtiments, centres de villages et quartiers historiques. Nous veillerons à ce que la commune achète de manière ciblée des maisons protégées pour les transformer, après rénovation énergétique, en logements sociaux/abordables ou y aménager d’autres locaux ouverts au public (tiers-lieux, petits magasins bio, bureaux, …).
  • Nous veillerons à assurer une occupation plus efficace des sols. L’étalement urbain et le morcellement du paysage doivent être contrecarrés par une densification intelligente. Nous remanierons les plans d’aménagement et les règlements des bâtisses de manière à ce que les travaux d’excavation soient évités ou que la réutilisation du déblai sur le terrain à bâtir soit du moins étudiée, voire rendue obligatoire. Nous privilégierons en principe la conservation, la rénovation, la transformation et l‘extension des bâtiments existants plutôt que leur démolition.  
  • Nous adapterons la gestion des zones de stationnement et la clef de répartition des emplacements de stationnement en fonction des besoins de mobilité actuels. Bien que beaucoup de choses aient déjà été faites en matière de gestion du stationnement à Mersch (horodateurs, embauche d’agents municipaux), nous sommes favorables à l’introduction d’un parking résidentiel. Dans le cadre de projets nouveaux et alternatifs, nous regrouperons les possibilités de stationnement dans des carports et donnons la priorité aux parkings en surface.
  • Nous inclurons les transports en commun dès le début, veillons à ce que les trajets soient courts et densifions particulièrement là où les transports en commun fonctionnent déjà bien. Mais nous veillons aussi à ce que tout espace vert ne disparaisse pas dans ces agglomérations.

2.   Nous créerons des logements publics abordables et accessibles tout en promouvant des formes alternatives de logement adaptées à différents modèles de vie.

  • Nous créerons des logements sociaux et abordables en mobilisant tous les potentiels de surfaces et de logements appartenant à la commune et situés à l’intérieur du périmètre de construction (terrains vagues, bâtiments et logements inoccupés). Nous collaborerons avec des acteurs publics (Fonds du logement, Société nationale des habitations à bon marché) et des acteurs privés conventionnés (p.ex. dans le domaine de la gestion locative sociale) afin de répondre aux différentes situations de logement :
    • les colocations (Wohngemeinschaft − WG) ou projets pour jeunes de 18 à 27 ans selon le modèle „Jugendwunnen“ ; 
    • les maisons/logements sociaux et abordables de différentes tailles, pour disposer d’une offre adaptée à toutes les situations familiales, y compris, par exemple, des projets de colocation pour célibataires sans famille ;
    • Housing first, Logements d’urgence et logements permanents pour personnes vulnérables.
  • Nous promouvrons les constructions modulaires et tiny houses, notamment sur des parcelles non construites et des surfaces constructibles temporairement inoccupées, en adaptant les règlements des bâtisses communaux, en simplifiant les procédures administratives et en garantissant qu’une déclaration de domicile sera possible.
  • Nous soutiendrons les coopératives de logement en les accompagnant dans la recherche de surfaces constructibles appropriées et en les assistant le cas échéant dans leurs démarches administratives.
  • Nous promouvrons les colocations et les maisons multigénérationnelles, tout en adaptant les plans d’aménagement et règlements des bâtisses communaux de manière à permettre ces formes alternatives de logement.
  • Nous soutiendrons l‘aménagement d‘un logement supplémentaire dans les maisons individuelles (logement intégré) et adaptons les règlements communaux à cet effet.

3.   Nous veillerons à ce que tou.te.s puissent se déplacer au quotidien de manière confortable, sûre et propre.

  • Nous veillerons à la modération du trafic dans les localités avec des espaces partagés, des pistes cyclables et le refoulement du trafic de transit inutile. Nous soutenons le projet de démantèlement de la N7 à Rollingen, qui améliorerait grandement la qualité de vie des riverains. Nous étudierons en outre une limitation de vitesse à 30 km/h sur l‘ensemble du territoire de la commune, avec certaines rues choisies limitées à 50 km/h, et nous miserons sur des moyens temporaires et mobiles (p. ex. bacs à plantes) ainsi que sur des mesures d‘aménagement à long terme (p. ex. îlots centraux, rétrécissements et réorganisation des places de stationnement) pour garantir le respect de la limitation de vitesse.
  • Nous réserverons nettement plus d’espace aux cyclistes et aux piéton.ne.s, augmentant ainsi considérablement leur sécurité. À cet effet, nous créerons un réseau cohérent, communal et régional, de pistes cyclables et de voies piétonnes sûres, séparées dans la mesure du possible du trafic motorisé et reliées au réseau national de pistes cyclables. Un concept communal de pistes cyclables sera ancré dans le PAG de la commune.
  • Nous veillerons à aménager des emplacements pour vélos sûrs, secs et fermant à clé près de tous les bâtiments publics, terrains de sport, services sociaux et gares ainsi que dans les quartiers résidentiels. De plus, nous prévoyons dans les règlements communaux des emplacements pour vélos près des nouveaux bâtiments commerciaux et immeubles d’habitation.
  • En cas de travaux, nous penserons systématiquement aux cyclistes et aux piéton.ne.s en veillant à ce que des déviations sûres soient indiquées et fléchées correctement.
  • Nous garantirons la mise en place de transports en commun performants offrant une bonne desserte au niveau régional. Nous aménagerons des arrêts de bus propres, sûrs et bien éclairés – en particulier dans le transport scolaire.  Nous soutiendrons la création d’offres de transports en commun innovantes et axées sur les usagères et usagers, et nous nous engagerons pour une réforme du système Flexibus.
  • Nous promouvrons l’électromobilité en dotant la commune d’un parc de véhicules à zéro émission. Lors de l’achat de nouveaux véhicules pour les services communaux, nous opterons à 100 % pour un parc électrique, y inclus des vélos de service électriques. De même, nous électrifierons toutes les offres communales de transports en commun, comme par exemple le flexibus ou le ramassage scolaire.  
  • Nous mettrons en place suffisamment de bornes de recharge pour vélos et voitures électriques dans l’espace public, y compris sur les emplacements pour personnes handicapées.
  • Nous promouvrons les concepts d’autopartage (car-sharing) et de covoiturage (car-pooling) dans notre commune en mettant par exemple à disposition des véhicules d’autopartage dans des lieux centraux de la commune et dans les quartiers résidentiels, en identifiant des parkings de covoiturage et en proposant ainsi des alternatives intéressantes à la possession d’une voiture.
  • Nous veillerons à ce qu‘il y ait plus de places de parking pour les personnes à mobilité réduite, pour les services de soins ainsi que pour d‘autres services sociaux qui dépendent de moyens de transport motorisés.

4.   Construisons l’avenir avec une économie circulaire locale et un commerce attractif

Pour l’avenir, nous misons sur une économie durable fondée sur la réutilisation permanente de matériaux précieux plutôt que de les traiter comme des déchets à jeter ou à incinérer.

Les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront résolument pour une commune qui renforce les circuits économiques locaux, tout en soutenant des activités artisanales, commerciales et industrielles diversifiées et attractives au niveau local et en misant résolument sur l’économie circulaire comme modèle d’avenir :

  • Nous renforcerons les circuits économiques locaux en soutenant les échanges entre les différents acteurs économiques et en les aidant par exemple à assurer une gestion des déchets permettant de préserver leur valeur.
  • Nous créerons et soutiendrons des centres multifonctionnels locaux qui, en tant que nœuds d’un réseau complet, proposeront des services publics de base. Tous les établissements proposant des produits et services destinés à la consommation courante doivent être facilement accessibles et, dans la mesure du possible, concentrés en un seul endroit.
  • Nous réduirons la pression des coûts sur le commerce de détail, les start-up, les artistes et d’autres entreprises créatives tout en prenant des mesures pour réduire le volume de surfaces inoccupées. Nous soutiendrons l’accès aux surfaces commerciales dans le centre des villes et villages avec des primes financières et nous promouvrons le modèle des popup stores exploités par la commune. Grâce à un impôt communal sur les surfaces commerciales non occupées à l’intérieur des villes, nous stimulerons leur mobilisation. Dans la rue G.-D. Charlotte notamment, il serait important de développer un concept innovant pour redynamiser le centre de Mersch.  
  • qui, servant d’interlocuteur aux commerçants de la commune, aura pour mission d’accompagner la mise en œuvre de notre stratégie de soutien au commerce local.  
  • notamment en matière de durabilité et d’économie circulaire, en leur offrant de l’espace et en mettant à profit les synergies avec les milieux culturels et créatifs. La commune peut agir en tant que premier client pour leurs produits et solutions durables.  
  • Nous soutiendrons les restaurants, cafés et institutions culturelles en mettant – dans des endroits appropriés et dans la mesure où la protection contre les nuisances sonores le permet – davantage de surfaces publiques à la disposition des établissements Horeca et des organisateurs de manifestations.
  • Nous soutiendrons les exploitations agricoles en les aidant, sur le plan tant financier qu’organisationnel, à assurer elles-mêmes la vente directe de leurs produits de qualité locaux issus d’une production biologique, par exemple sur des marchés organisés par la commune ou sur de petits étals en libre-service installés dans les villages.
  • Nous soutiendrons les initiatives visant à mettre en œuvre des formes d‘économie durables et alternatives dans la production de fruits et légumes, telles que les jardins communautaires, les coopératives, les projets d‘agriculture solidaire et les exploitations gérées par des initiatives pour l‘emploi.
  • Nous nous efforcerons de mettre en place une offre équilibrée de structures économiques dans nos communes, en misant systématiquement sur la possibilité d’une planification intercommunale en matière de zones d’activités économiques communales et de services régionaux. Nous appliquerons également de manière conséquente les directives visant à promouvoir l‘économie circulaire dans les zones d‘activités, et utiliserons par exemple la chaleur résiduelle et l‘eau de pluie.
  • Dans le cadre des marchés publics communaux, nous accorderons la priorité au principe du berceau au berceau (cradle to cradle), qui, fondé sur des circuits de produits se trouvant dans une chaîne fermée, évite les déchets dans la mesure du possible. Pour les constructions nouvelles ou les rénovations, nous veillerons à utiliser des matériaux de construction écologiques, conformes aux critères de la construction écologique, non polluants et réutilisables, tout en optant pour des appareils réparables et en veillant à assurer la transformabilité des volumes. Nous donnerons la priorité aux aliments biologiques, saisonniers et régionaux ainsi qu‘aux biens de consommation durables et issus du commerce équitable lors des achats effectués par la commune. Lors de l‘équipement en vêtements professionnels du personnel de la commune, nous privilégierons les textiles qui répondent à des critères éthiques et durables. Nous listerons également les critères correspondants dans les appels d‘offres adressés aux prestataires de services des institutions appartenant à la commune.
  • Nous développerons dans notre commune les possibilités de réparation, d’emprunt, d’échange et de dons de produits. Nous transformerons les centres de recyclage en centres de ressources, avec des structures de seconde main et de Repair Café. De plus, nous encouragerons la location d‘outils au niveau local (par exemple des perceuses) et la création d’un atelier communautaire dans lequel les citoyens peuvent effectuer des travaux d’artisanat (ex. restauration de meubles). Nous mettrons en place une plateforme interactive locale sur laquelle les citoyens peuvent proposer leurs compétences et leur savoir-faire en matière de réparation de petits appareils.
  • Nous soutiendrons les écoles et structures d’accueil dans l’organisation de projets permettant aux enfants de découvrir les entreprises, les commerces et le secteur des services de la commune et suscitant leur intérêt pour les professions correspondantes.

5.   Construisons l’avenir en préservant les bases naturelles de notre vie

La protection de la nature, c’est aussi la protection de l’être humain : elle nous permet de boire de l’eau propre, de respirer de l’air pur, de manger des fruits et légumes frais et sains, etc. Si nous voulons préserver tout cela, nous devons mieux protéger notre faune, notre flore locale et nos eaux.

Or, la mise en œuvre efficace de ce pacte dans notre pays exige, plus que jamais, l’action de femmes et d’hommes politiques qui, se basant sur des données scientifiques, prennent enfin au sérieux la crise de la biodiversité et adoptent les bonnes mesures pour protéger la nature.

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront résolument pour une commune respectueuse de la nature. Nous lutterons contre la destruction des habitats naturels, tout en ménageant nos ressources naturelles et en préservant notre biodiversité :

1.   Nous préserverons la richesse végétale et animale dans nos villes et villages par la végétalisation et l’aménagement systématique d’espaces verts dans l’espace public.

  • Nous veillerons, dans notre commune, à respecter la nature lors de la conception d’espaces publics comme les terrains de jeux, les cours de récréation et les places de stationnement, en plantant des arbrisseaux, arbustes, haies et arbres à haute tige indigènes, adaptés à leur environnement et donnant de l’ombre. Nous recourrons à un cadastre des arbres pour protéger les arbres précieux en zone urbaine, tout en offrant aux citoyen.ne.s la possibilité de parrainages d’arbres et de plantes.
  • Nous intégrerons des biotopes, comme par exemple les haies ou les murs de pierres sèches, dans l’espace public, tout en aménageant des plates-bandes ou des prés de fleurs et de fleurs sauvages sur des surfaces publiques plus ou moins grandes, le long des trottoirs, des pistes cyclables et des rues, dans les îlots, sur les terrains de jeux et aux cimetières. Pour ce faire, nous privilégierons les plantes indigènes et les cultures respectueuses de la nature. Nous aménagerons des aides à la nidification pour oiseaux et chauves-souris dans leur environnement, tout en créant des possibilités de nidification pour les abeilles sauvages, les hérissons et les salamandres ainsi qu’en installant des hôtels à insectes et des ruches.
  • Nous distribuerons gratuitement des plantes vivaces indigènes aux citoyen.ne.s intéressé.e.s et nous participerons à l’Aktioun Päiperlek (Action Papillon) du SICONA (Syndicat intercommunal pour la conservation de la nature), à des projets de vergers du SIAS ainsi qu’aux B&B-Action-Weeks du ministère de l’Environnement.
  • Nous soutiendrons la création de biotopes en agglomération ainsi que le pâturage naturel des prairies à l’intérieur et à l’extérieur des agglomérations par des moutons itinérants.  
  • Nous proposerons aux citoyen.ne.s un conseil gratuit sur les guêpes et nous offrirons une formation y relative au personnel communal et scolaire.
  • Nous participerons à des projets comme Urban Gardening (jardinage urbain) et Essbare Stadt (ville comestible), tout en aménageant des jardins communautaires communaux, des jardins scolaires et des plates-bandes d’herbes surélevées, en plantant des arbres fruitiers et noyers sur des surfaces publiques et en en faisant profiter nos citoyen.ne.s dans le cadre de l’action Gielt Band (ruban jaune).  
  • Nous soutiendrons des projets d’agriculture solidaire et nous mettrons à disposition des surfaces qui pourront être cultivées biologiquement par de jeunes agricultrices ou agriculteurs ou toute autre personne intéressée. Nous soutiendrons le projet ‚Natur genéissen‘ de Sicona en louant, en tant que commune, des terres agricoles à une exploitation agricole pour la production de fruits et légumes biologiques locaux. Parallèlement, elle fait office d’acheteur pour les Maisons Relais de Mersch.

2.   Nous assurerons la protection à grande échelle des habitats naturels et nous rendrons à nouveau perméables les sols imperméabilisés sans raison légitime.

  • Nous renoncerons à toute extension globale de notre périmètre de construction, car les plans d’aménagement actuels comprennent des surfaces suffisantes pour plus de 300.000 habitant.e.s supplémentaires.
  • Nous empêcherons les imperméabilisations non nécessaires de surfaces supplémentaires en modifiant le règlement des bâtisses, c’est ainsi que nous empêcherons par exemple l’aménagement de nouveaux jardins de gravier ou de pelouses artificielles en fixant des règles prévoyant une végétalisation sur une surface aussi grande que possible. De plus, nous aiderons les citoyen.ne.s à remplacer leur jardin de gravier existant par une solution plus écologique, en introduisant des primes pour les travaux en question.
  • Nous participerons à la protection des réserves naturelles nationales et nous déclarerons zones protégées communales des zones locales importantes. Nous soutiendrons de manière proactive la protection de la flore et de la faune, en participant par exemple activement à la mise en œuvre des plans de gestion Natura 2000 et des plans d’action portant sur les espèces et habitats menacés. De plus, nous créerons au sein de la commune un pool de surfaces destinées à des mesures de compensation et à d’éventuels échanges de surfaces avec des propriétaires de terrains ou de biotopes importants pour la protection de la nature.
  • En collaboration avec l’Administration de la nature et des forêts, nous réaliserons un monitoring des conséquences du changement climatique et des vagues de sécheresse sur les arbres des parties de forêts exploitées et nous soutiendrons des mesures ciblées de rajeunissement de la forêt. 
  • Nous offrirons aux ménages, aux agricultrices et agriculteurs et aux entreprises implantées dans les zones industrielles et les zones d’activités économiques, des conseils sur l’aménagement d’espaces verts respectueux de la nature et les aides financières disponibles.
  • Nous sensibiliserons les enfants à la protection de la nature en organisant des actions comme Dag am Bësch (Une journée dans la forêt), action qui propose stands d’information, ateliers, randonnées guidées, collectes d’herbes et ateliers pour enfants. Nous sommes favorables à la création d’une ‚Bëschcrèche‘ (crèche forestière) ou même d’un jardin d’enfants forestier.
  • Nous renforcerons notre collaboration intercommunale au sein des syndicats de protection de la nature ou des syndicats de parcs naturels.

3.   Nous veillerons à garantir l’état naturel des eaux et à améliorer leur qualité.

  • Nous renforcerons la sécurité d’approvisionnement en eau potable en valorisant les sources d’eau potable de la commune, en les réactivant et en les protégeant systématiquement, notamment en réduisant l’utilisation de pesticides et de chlore.
  • Nous renaturerons des rivières et ruisseaux avec une bande riveraine, créant ainsi des refuges de qualité pour les humains et la nature. Avant tout, nous exigeons la renaturation de l’Alzette.
  • Nous veillerons à mettre en place des stations d’épuration modernes et performantes et nous interviendrons au sein de notre syndicat d’eaux usées pour qu’à l’avenir, les stations d’épuration soient également en mesure de filtrer les microparticules (par exemple les fibres de microplastique des vêtements, qui sont relâchées dans les eaux usées lors de la lessive). En outre, les potentiels d’utilisation de la chaleur résiduelle et de production de biogaz dans les stations d’épuration devront être exploités.
  • Dans le domaine des eaux grises et des eaux de pluie, nous investirons dans de petites installations locales d’épuration et de traitement de l’eau qui soulagent le système central d’évacuation des eaux usées. Nous soutiendrons également des mesures dans le domaine des bassins de collecte des eaux de pluie.

4.   Nous mettrons fin à la pollution de nos ressources naturelles.

  • Nous réduirons le recours aux pesticides dans notre commune. C’est ainsi que nous renoncerons complètement aux pesticides, herbicides et fongicides chimiques de synthèse dans l’espace public, tout en misant sur les engrais naturels. De plus, nous interdirons le recours aux pesticides dans les champs affermés appartenant à la commune. Nous veillerons à ce que les semences et les plantes utilisées par la commune soient produites sans pesticides et transmettrons également ces exigences aux prestataires de services (p. ex. jardineries et exploitations agricoles).
  • Nous mettrons en place une stratégie de réduction de l’utilisation des sels de déneigement afin d’y renoncer autant que possible et de privilégier des alternatives durables.
  • Nous prendrons des mesures contre la pollution lumineuse. Le recours à un éclairage présentant une efficacité énergétique et lumineuse élevée, de couleur blanc chaud et, dans la mesure du possible, à faible proportion de bleu, ainsi que l’utilisation de détecteurs de mouvement nous permettront de réduire la consommation d’électricité et de mieux respecter la nature. De même, les grands projecteurs, au niveau des infrastructures sportives par exemple, passeront au LED et seront munis d’éléments latéraux permettant de diriger la lumière vers l’endroit où on en a besoin, c’est-à-dire le terrain de sport. Nous réduirons également l’éclairage décoratif des bâtiments et monuments.
  • Nous lutterons contre le littering dans l’espace public. Nous augmenterons le nombre de poubelles à tri sélectif dans les lieux publics. De plus, nous organiserons des campagnes d’information et de sensibilisation et nous impliquerons des aides bénévoles et des citoyen.ne.s engagé.e.s dans nos efforts à l’aide d’actions de ramassage de déchets (Grouss Botz).

5.   Nous ménagerons des ressources essentielles à travers une gestion moderne des déchets et de l’eau ainsi que par la sensibilisation des citoyen.ne.s.

  • Nous mettrons en place une stratégie locale de prévention des déchets : notre objectif à long terme est de parvenir à une économie circulaire, où les ressources actuellement jetées seront réutilisées. Nous récompenserons les entreprises et les citoyen.ne.s qui réduisent leurs déchets. À cet effet, nous réformerons nos taxes sur les déchets de manière à ce qu’elles soient calculées à l’avenir en fonction du poids. Autre source de motivation pour nos citoyen.ne.s, nous leurs communiquerons de manière transparente, à travers les factures, où ils se situent par rapport à la moyenne des ménages de la commune.  
  • Nous introduirons un ramassage des déchets organiques, tout en soutenant nos citoyen.ne.s dans le compostage privé par le biais de conseils et de subsides.
  • Nous mettrons en œuvre une prévention et un tri exemplaires des déchets dans tous les services communaux et lors de fêtes communales ou de manifestations sportives. Nous soutiendrons les manifestations des associations locales en mettant à leur disposition des infrastructures publiques (par exemple le lave-vaisselle mobile) ; en même temps, nous subordonnerons les aides financières au respect des critères de la charte communale, qui suit les recommandations du guide Green Events.
  • Nous soutiendrons une consommation d’eau responsable. Nous réduirons la consommation d’eau dans les bâtiments et installations appartenant à la commune (au moyen d’installations sanitaires économes en eau par exemple), tout en équipant les bâtiments communaux de systèmes de récupération des eaux pluviales. Nous promouvrons les réservoirs d’eau de pluie et nous encourageons les propriétaires à installer de tels systèmes.
  • Nous procéderons à la rénovation et à la numérisation du réseau communal de distribution d’eau afin d’éviter des pertes. Des inspections régulières par caméra permettront de détecter d’éventuels dommages et de contrôler l’état général du réseau. L’installation d’une surveillance électronique du réseau de distribution permet de détecter immédiatement les fuites d’eau et d’y remédier rapidement.

6.   Construisons l’avenir avec une vie de qualité et des soins de santé efficaces

Ces dernières années, la pandémie nous a mis à l’épreuve et a démontré de manière impressionnante la valeur d’une bonne santé et d’un bon système de santé.  

Ici encore, la protection de la nature, c’est la protection de l’être humain ! Pour renforcer notre bien-être physique et mental, nous avons besoin de lieux permettant des activités physiques ainsi que d’un nombre suffisant de zones de loisirs de proximité. Pour cette raison, la commune doit assumer ses responsabilités dans ce domaine. Tout comme dans celui de la prévention des maladies et de l’accès de tou.te.s les citoyen.ne.s aux soins de santé primaires.

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune promouvant la santé :

1.   Nous veillerons, dans notre commune, à la mise en œuvre systématique de notre droit élémentaire à un cadre de vie sain.

  • Nous garantirons la pureté de l’air ainsi que le droit au calme : Ainsi, nous développons et mettons en œuvre des mesures concrètes pour améliorer la qualité de l‘air locale, par ex. des adaptations du règlement de construction dans le domaine des couloirs d‘air frais ainsi que des zones tampons. Nous inscrirons dans le règlement des bâtisses une clause prévoyant des mesures supplémentaires de protection contre les nuisances sonores, comme par exemple le triple vitrage, pour les bâtiments situés sur des routes nationales à forte circulation. Nous réduirons, d’une manière générale, le recours à la voiture particulière en agglomération en misant sur les zones à circulation automobile réduite ou interdites aux voitures, sur la limitation de vitesse à 30 km/h, les shared spaces et l’amélioration des infrastructures cyclistes. Nous allons procéder à des mesures supplémentaires de la qualité de l‘air concernant les émissions d‘oxydes d‘azote et de particules fines afin de connaître l‘état exact de la qualité de l‘air et de prendre des mesures si nécessaire. Nous assurerons la participation de notre commune aux initiatives de sensibilisation à la qualité de l’air et à la protection contre les nuisances sonores.
  • Nous veillerons à la préservation et à l’extension de zones de loisirs de proximité attractives, de parcs et de forêts, tout en aménageant nos localités de manière à favoriser les activités physiques en plein air. C’est ainsi que nous aménagerons par exemple des sentiers adaptés dans les forêts et que nous installerons des appareils outdoor au centre pour encourager toutes les personnes souhaitant rester en forme à s’adonner à des activités cardio en plein air.
  • Nous soutiendrons nos clubs sportifs locaux tout en investissant dans les activités sportives de loisir. Nous proposerons un large éventail d’activités de loisir et de cours dans le domaine du sport, qui s’adresseront notamment aux enfants et aux personnes âgées. Nous veillerons à ce que les personnes qui ne pratiquent pas d’activités dans un club aient également accès aux infrastructures sportives (par exemple moyennant des aires de fitness en plein air).  
  • Nous veillerons à garantir une large offre régionale de services d’aide à domicile, dont par exemple le service Repas sur roues, les Services de proximité ou encore des aides au quotidien, les systèmes de téléalarme et le travail de proximité. Nous soutiendrons les initiatives de lutte contre l‘isolement des personnes âgées et la lente perte d’autonomie qui s’ensuit, en proposant par exemple des restaurants ou lieux de rencontre pour personnes âgées, ou la participation au projet Senior Plus, « aktiv + » et des maisons de club locales.
  • Nous créerons/promouvrons un lieu de rencontre pour personnes âgées et une commission du 3e âge et nous organiserons un grand nombre d’activités de loisir, sportives ou culturelles s’adressant aux personnes âgées, tout en veillant à une information multilingue.

2.   Nous prendrons des mesures pour garantir des soins préventifs et une couverture sanitaire de qualité au niveau local.

  • Nous nous engagerons à implanter des structures pour personnes âgées telles qu‘un CIPA, un logement encadré et/ou des appartements pour seniors dans la commune.
  • Avec la/le Community Health Nurse (infirmière ou infirmier en santé communautaire), nous proposerons aux citoyen.ne.s un.e interlocutrice ou interlocuteur direct.e pour les questions de santé. Cette personne, qui proposera ses services par exemple à l’école fondamentale ou dans un lieu de rencontre pour personnes âgées, peut assurer des consultations pour les citoyen.ne.s.  
  • Nous organiserons des journées/semaines de la santé pour sensibiliser les citoyen.ne.s davantage aux risques et à la prévention en matière de santé (AVC par exemple). Nous proposerons également des cours de premiers secours classiques ainsi que des cours de premiers secours en santé mentale.
  • Nous mettrons à disposition des produits menstruels (serviettes et tampons), des préservatifs et des digues dentaires («  Lecktücher ») dans les toilettes publiques, à des fins de contraception et de prévention des maladies sexuellement transmissibles.

7.   Construisons l’avenir avec des communes accueillantes pour les enfants et les familles

Afin d’offrir à chaque enfant les meilleures chances de réussir sa vie, il est important d’aider les parents par tous les moyens à assumer la grande responsabilité qui leur incombe.  

Nous voulons que tous les enfants aient la possibilité de développer leurs compétences et aptitudes et de s’investir de manière responsable et autonome dans la société.  

Les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront résolument pour une commune répondant aux besoins des enfants et des parents. Nous offrirons à tous les enfants un environnement leur permettant de se développer de manière optimale, tout en soutenant les parents dans leur rôle important :

1.   Nous renforcerons le rôle important des parents tout en soutenant le développement de partenariats entre personnel enseignant, personnel éducatif, parents et commune.

  • Nous aiderons les parents en proposant, au niveau local/régional, des options de garde plus flexibles aux parents travaillant par roulement. De plus, nous veillerons à aider notamment les monoparentaux à assurer la garde de leurs enfants, en cas de maladie par exemple.
  • Nous nous engageons, en collaboration avec toutes les parties concernées, à proposer aux enfants une offre de soutien scolaire constructive et abordable.
  • Nous proposerons aux jeunes des cours de baby-sitting dispensés par des professionnels et nous créerons un service permettant aux parents de trouver un.e baby-sitter approprié.e.
  • Nous organiserons des cours de premiers secours spéciaux pour bébés et enfants en bas âge.
  • Nous collaborerons étroitement avec le nouveau forum parental régional tout en créant les liens nécessaires entre ce dernier et les interlocutrices communales ou les interlocuteurs communaux dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse.
  • Nous créerons une offre variée de conseils et d’éducation permanente pour les familles en finançant et en faisant mieux connaître des initiatives comme la promotion familiale, l’école des parents et les offres BabyPlus.
  • Nous soutiendrons les représentations des parents au niveau local en leur accordant des moyens financiers et logistiques suffisants, et nous encouragerons leur participation aux projets scolaires, aux fêtes et aux initiatives communales.

2.   Nous garantirons à chaque enfant une garde de qualité et nous soutiendrons le personnel éducatif et enseignant.

  • Nous garantirons la création d’un nombre suffisant de places d’accueil. De plus, un aménagement pédagogique des locaux, l’organisation en petits groupes et une conception intelligente des bâtiments nous permettront de rapprocher écoles et structures d’accueil et de créer des synergies entre elles.
  • Grâce à un cahier des charges bien conçu, nous veillerons à ce que dans nos cantines scolaires et maisons relais (SEA), les enfants se voient proposer des aliments sains, saisonniers, régionaux, végétaliens, végétariens, ainsi que des produits sans recours au génie génétique en privilégiant les produits certifiés biologiques. Pour les produits non régionaux (le cacao par exemple), nous recourrons à des produits issus du commerce équitable. D’une manière générale, nous prendrons également des mesures contre le gaspillage alimentaire dans les cantines publiques.
  • Nous exigeons des écoles inclusives et accessibles aux personnes handicapées et nous veillerons au niveau des infrastructures au Design for all, à la flexibilité d’utilisation, à l’insonorisation, à une lumière extérieure suffisante, à l’aménagement de salles de classe en plein air, à la présence de lieux de retraite, de salles multifonctionnelles, de matériel comme par exemple les Airtramps, d’espaces conçus pour le snoezelen, de salles de psychomotricité, de bibliothèques scolaires, de salles de musique et de théâtre, d’ateliers, ainsi que d’espaces de création et de bibliothèques multimédias.
  • Nous renforcerons les liens entre les structures d’accueil et les associations locales et nous faciliterons l’accès à la culture, au sport, aux écoles de musique et à la nature à travers des initiatives et des projets communs. Nous garantirons et financerons le transport, vers la forêt et la nature, de classes et de groupes pris en charge par des structures d’accueil, ces transports étant organisés à la demande des classes et groupes en question.
  • Nous assisterons le personnel enseignant et éducatif dans la mise en œuvre du PDS (Plan de développement scolaire) et nous garantirons que la commune y participera en tant que partenaire constructif. En même temps, nous renforcerons les liens entre éducation formelle et non formelle.

3.   Nous offrirons à nos enfants et à nos jeunes un cadre de vie sain et sûr, tout en renforçant leur bien-être.

  • Nous miserons systématiquement sur les activités physiques, ludiques et d’apprentissage en plein air et dans la nature. Terrains de jeux interactifs, cours de récréation vertes, respectueuses de la nature et suffisamment ombragées et infrastructures sportives de qualité sont autant d’éléments indispensables pour encourager l’activité physique.
  • Nous veillerons à ce que les aires de jeux soient inclusives en installant également des jeux pour les personnes en fauteuil roulant (p. ex. balançoire pour fauteuil roulant).
  • Nous soutiendrons la mise en place des écoles maternelles inclusives en pleine nature ou des structures d’accueil inclusives en pleine nature tout en créant dans l’enseignement fondamental des lieux d’apprentissage plus petits et respectueux permettant d’apprendre dans et avec la nature (classes en forêt, jardins scolaires, etc.).
  • Nous rendrons les trajets jusqu’à l’école plus sûrs, nous développerons le réseau de pedibus/vélobus et nous embaucherons des accompagnatrices et accompagnateurs pour les bus de ramassage scolaire et les pedibus. Nous veillerons à ce que les alentours des écoles soient interdits aux voitures.  
  • Nous soutiendrons activement l’enseignement du code de la route dans les structures d’accueil et à l’école, enseignement destiné à sensibiliser les enfants au thème de la sécurité tout en renforçant leur prise de conscience des questions de mobilité durable.
  • Nous prendrons au sérieux le bien-être mental et physique des enfants et des jeunes, en créant des conditions optimales pour garantir une médecine scolaire de qualité.

4.   Nous serons à l’écoute de nos enfants et nous renforcerons leur sens d’appartenance à la communauté.

  • Nous prenons au sérieux les besoins et droits des enfants et des jeunes et nous mettrons en place des forums d’échange et des possibilités de participation démocratique destinés à nos jeunes concitoyen.ne.s, en organisant des conseils communaux d‘enfants/de jeunes, des forums de jeunes ou des ateliers interactifs.
  • Nous soutiendrons les associations actives dans le domaine de l’animation socio-éducative des jeunes et nous encouragerons les projets et initiatives consacrés au développement durable, à la créativité, à la cohésion sociale et à la démocratie. Nous mettrons l’accent sur les idées et initiatives émanant des enfants et des jeunes eux-mêmes en les accompagnant et les assistant dans la mise en œuvre.
  • Nous créerons des jobs supplémentaires pour élèves et étudiant.e.s tout en développant l’offre de stages dans nos structures communales.
  • Nous encouragerons les jeunes adultes à découvrir la diversité de l‘Europe de manière durable grâce à un billet Interrail financé par la commune à l‘occasion de leur 18e anniversaire. Nous soutiendrons ainsi l‘échange entre les différentes cultures et l‘esprit de communauté internationale.

8.   Construisons l’avenir avec une forte cohésion

Chacun.e d’entre nous doit avoir la possibilité de participer à la vie sociale, indépendamment de sa situation financière, de son état de santé ou de son identité culturelle ou sexuelle.

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune qui permette à chacun.e une vie dans la dignité et la participation à un vivre-ensemble divers au sein de la société.

1.   Nous garantirons à chacun.e un logement digne et sûr ainsi qu’un encadrement qui l’aide à repartir vers de nouvelles perspectives de vie.

  • Nous investirons dans la création de logements sociaux locatifs et nous soutiendrons des projets de logements sociaux. Pour ce faire, la commune recourra aux aides étatiques disponibles.  
  • Nous aiderons les gens à obtenir des logements privés sociaux et nous collaborerons avec des acteurs privés conventionnés actifs dans le domaine de l’aide au logement. Parallèlement, nous tiendrons un inventaire des logements inoccupés, tout en mettant leurs propriétaires en contact avec ces associations et organisations.
  • Nous ferons preuve de solidarité avec les personnes ayant dû fuir leur patrie et nous leur mettrons à disposition des infrastructures appropriées.

2.   Nous aiderons chacun.e à trouver un emploi.

  • Nous soutiendrons, via l’office social, l’insertion professionnelle des bénéficiaires du REVIS à l’aide de mesures de stabilisation et d’un volume suffisant de travaux d’utilité collective. Dans notre commune, nous offrirons des emplois dans des structures et avec des organismes de l’économie solidaire et sociale.
  • Nous lutterons de manière ciblée contre le chômage des jeunes et nous doterons la commune d’une stratégie de collaboration avec l’ADEM (Agence pour le développement de l‘emploi) et les bureaux régionaux du Service national de la jeunesse. Nous créerons, en coopération avec les services administratifs compétents, des places d’apprentis pour les jeunes.

3.   Nous préviendrons la pauvreté et les urgences sociales à travers une politique sociale globale au niveau local.

  • Comprenant un diagnostic de la situation sociale et des besoins spécifiques existant dans les différents quartiers ou localités, ce plan énumère les aides et instruments concrets proposés aux personnes traversant des situations difficiles, tout en prévoyant une vaste politique d’information sur les prestations sociales existant dans la commune.
  • Nous promouvrons les foyers d’hébergement pour femmes et les services de conseil, tout en sensibilisant le public.

4.   Nous fournirons à chacun.e les conseils et le soutien financier nécessaires.  

  • Nous assurerons, via l’office social, une aide sociale transparente, cohérente et sans tracas administratifs. La commune fournira des informations complètes, multilingues et facilement compréhensibles sur les prestations proposées et les principaux points de contact, y compris aux niveaux régional et national.
  • Nous supporterons continuellement l’épicerie sociale afin de réduire les dépenses alimentaires des ménages à faible revenu.
  • Nous reverrons régulièrement l‘allocation de vie chère pour les ménages à faibles revenus et l’adapterons si nécessaire.

5.   Nous garantirons à chacun.e d’entre nous l’égalité des chances et une participation égale à la vie sociale.

  • Nous éliminerons des obstacles architecturaux dans l’espace public, dans les bâtiments ou dans les logements et nous rendrons les transports en commun accessibles aux personnes handicapées. De plus, nous attacherons une grande importance à la mise en place d’une communication accessible aux personnes handicapées ainsi qu’au langage facile, à l’accessibilité de documents et de formulaires, à la mise à disposition d’informations dans plusieurs langues. Nous veillerons à ce que des toilettes soient installées dans tous les bâtiments publics et les installations de WC publiques selon le principe du Design for All.  
  • Nous mettrons en œuvre les exigences légales concernant l’engagement de demandeurs d’emploi présentant une déficience et nous créerons des emplois dans l’administration et au service technique.

6.   Nous promouvrons le vivre-ensemble dans notre société multiculturelle.  

  • Nous signerons le Pakt vum Zesummeliewen (pacte du vivre-ensemble) et nous initierons, dans la commune, des échanges et des rencontres systématiques entre tou.te.s les citoyen.ne.s.  
  • La commune communiquera des informations en plusieurs langues.
  • Nous promouvrons dans notre commune une culture de l’accueil, en intégrant les nouvelles citoyennes et les nouveaux citoyens dès le début en organisant une soirée des nouveaux arrivants.
  • Nous garantirons un déroulement digne et attractif des cérémonies laïques, comme par exemple les cérémonies de PACS, les cérémonies de mariage dans des lieux alternatifs ou les cérémonies d’inhumation dans un cimetière forestier – un projet qui a enfin été réalisé à Mersch grâce aux multiples interventions de déi gréng.

7.   Nous promouvrons l’égalité des sexes en assurant une protection contre la discrimination sur la base du sexe.

  • Nous mettrons en place un service chargé de la politique de genre et d‘égalité entre les femmes et les hommes au niveau communal/ régional. En collaboration avec la commission de l’égalité entre les femmes et les hommes, ce service coordonnera l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan communal d’égalité entre les femmes et les hommes. À côté de l’égalité entre les femmes et les hommes, ce plan portera également sur le thème de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre.
  • Nous promouvrons, dans les écoles, les structures d’accueil et les maisons des jeunes, l’organisation de projets et d’actions d’information sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et l’égalité des sexes.
  • Nous assurerons la mise à disposition gratuite, dans toutes les toilettes publiques, de produits de menstruation, comme les tampons ou les serviettes hygiéniques, et de contraceptifs, comme les préservatifs.
  • Nous veillerons à ce que les rues, bâtiments ou infrastructures portent aussi le nom de femmes.

8.   Nous encouragerons les seniors à rester en bonne santé, mobiles et autonomes en vieillissant, à participer activement à la vie sociale et culturelle dans des conditions sûres et à garantir leur bien-être personnel.  

  • en tenant compte de l‘allongement de la durée de vie. Nous mettrons en œuvre des programmes spécifiques pour intégrer davantage les personnes âgées dans nos offres générales de formation continue au niveau communal.
  • dans les moyens de transport communaux et dans l‘espace public, et leur permettrons de se déplacer sans barrières.

9.   Nous promouvrons une vie associative dynamique tout en proposant une offre culturelle, sportive et de loisirs variée.

  • Nous apprécions l’importance capitale des associations pour la vie locale et nous soutiendrons leurs activités au moyen de subsides et de fonds consacrés à des projets, lesquels seront alloués selon des critères transparents. De plus, nous soutiendrons nos associations en mettant à leur disposition des infrastructures appropriées et des salles de réunion ainsi qu’en assurant leur visibilité dans les communications locales, y compris sur Internet.
  • Nous élaborerons un plan communal de développement culturel, tout en créant des synergies entre le service communal responsable de la culture, la commission culturelle locale et les associations et structures. Nous veillerons à ce que les citoyen.ne.s et les représentant.e.s des écoles, des structures d‘accueil et des centres de jeunesse, ainsi que les personnes actives dans le domaine de la culture soient impliqués dans ce processus et nous miserons sur la coopération intercommunale et les échanges régionaux.
  • Nous soutenons la transformation de la Villa Faber qui, une fois achevée, accueillera les archives communales, la Lieshaus et les Geschichtsfrënn. Nous soutenons également de manière ciblée les activités culturelles dans les écoles primaires, les structures d’accueil ou les centres de jeunes, comme par exemple les visites de manifestations culturelles et de bibliothèques.
  • Nous soutiendrons les initiatives qui souhaitent utiliser des bâtiments d‘église servant à des fins cultuelles et appartenant à la commune dans le cadre de programmes touristiques et culturels. Cela se fera en concertation avec les responsables de la paroisse. En outre, nous conserverons les bâtiments d‘église qui ont été désaffectés par leur communauté religieuse et les transformerons en centres communautaires dans le respect de leur architecture et de leur passé cultuel, à l‘issue d‘un processus participatif.
  • Nous promouvrons les activités sportives et les cours dans notre commune et nous en élargirons l’offre. Nous aiderons les clubs sportifs à acheter matériel et équipements. Nous encouragerons les activités sportives de loisir, en facilitant l’accès aux infrastructures sportives dans notre commune.

9.   Construisons l’avenir en vivant en sécurité dans un bon voisinage

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront dès lors résolument pour une commune sûre, en renforçant le travail de prévention, en garantissant l’ordre public et en aménageant l’espace public de manière à en assurer la sécurité :

  • Nous établirons pour notre commune un plan local de sécurité et, identifiant d’éventuels facteurs de risque, nous adapterons ce plan régulièrement.
  • Nous renforcerons les relations de bon voisinage  : nous augmenterons le sentiment de sécurité des citoyen.ne.s en soutenant des initiatives ayant pour objectif de créer des lieux et occasions permettant aux voisins de faire connaissance (par exemple les Duerfstuff ou Quartiersstuff, c’est-à-dire des lieux de rencontre des habitant.e.s d’un village ou d’un quartier, les fêtes de quartier ou encore le Noperschaftsfest, c’est-à-dire la fête des voisins).
  • Nous assurerons la mise à disposition de médiateurs en vue du règlement de conflits entre voisins.
  • Nous analyserons le règlement de police de la commune, en procédant le cas échéant aux améliorations nécessaires pour renforcer l’ordre public. À travers l’élargissement des compétences des agents municipaux, ces derniers pourront sanctionner des atteintes à l’ordre public et assurer dans notre commune un service centré sur les citoyen.ne.s.
  • Nous restructurerons systématiquement les espaces publics peu sûrs afin qu’il ne reste pas d’endroits où l’on se sent en insécurité. Nous renforcerons l’attractivité des espaces publics en question afin de les rendre plus vivants, tout en assurant leur entretien et en garantissant un éclairage et une visibilité adéquats.
  • Nous informerons les citoyen.ne.s, en collaboration avec la police et d’autres organismes étatiques, sur différents aspects de la sécurité dans son ensemble (protection contre les cambriolages, cybercriminalité, etc.).
  • La commune, en collaboration avec des spécialistes et des actrices et acteurs compétent.e.s au niveau régional, assumera ses responsabilités en matière de politique de prévention de la drogue et de la toxicomanie et élaborera un plan de prévention. Ce plan de prévention devra être élaboré en collaboration avec le Centre de prévention des toxicomanies, le personnel éducatif, le personnel du « Streetwork » et les services sociaux.

10.   Construisons l’avenir avec une administration proche des citoyen.ne.s et une démocratie participative

Au cours des six prochaines années, les conseillères communales et conseillers communaux vert.e.s œuvreront résolument pour une commune transparente qui soit à l’écoute des citoyen.ne.s, qui attache une grande importance à la participation et qui tire parti des possibilités offertes par la digitalisation pour proposer un service de qualité aux citoyen.ne.s :

  • Nous soutiendrons l’engagement personnel des citoyen.ne.s ainsi que de nouvelles formes d’initiatives citoyennes, comme les mouvements Transition locaux, les initiatives communautaires, les coopératives, etc., en leur accordant des aides financières et un soutien administratif. Nous organisons des événements au cours desquels les citoyen.ne.s peuvent exprimer leurs opinions et leurs idées de manière constructive sur différents sujets politiques.
  • Nous impliquerons la population à un stade précoce dans les projets d‘envergure, comme les projets de construction ou l’introduction de nouvelles dispositions réglementaires. Nous organiserons à cet effet des assemblées de citoyen.ne.s tout en publiant des documents importants sur le site Web de la commune.
  • Nous renforcerons les formes de consultation institutionnalisées, en constituant, outre la commission scolaire et la commission de l’intégration, qui sont obligatoires en vertu de la loi, d’autres commissions communales, notamment dans les domaines suivants : bâtisses, environnement, finances, affaires sociales, genre, mobilité, culture, sports, jeunesse, troisième âge, énergie et climat. Nous garantirons la composition paritaire des commissions consultatives en veillant à impliquer non seulement des représentant.e.s politiques, mais aussi des citoyen.ne.s intéressé.e.s et des associations locales.  Dans ce contexte, il convient d’accorder plus de poids aux propositions des commissions.
  • Nous simplifierons systématiquement toutes les démarches administratives et veillerons à ce qu‘elles soient également accessibles par voie numérique.  
  • Nous repenserons les heures d’ouverture de l’administration en les adaptant aux besoins de la population.
  • Nous veillerons à rendre les informations et les communications de la commune accessibles aux personnes handicapées ; à cet effet, nous garantirons par exemple l’accessibilité des bâtiments publics ainsi que des documents et sites Web communaux en les adaptant aux besoins des personnes handicapées et en recourant de manière systématique au langage facile.
  • Nous garantirons une transparence totale et des informations détaillées sur le travail du collège des bourgmestre et échevins, du conseil communal, des commissions consultatives et des services communaux.
  • Nous veillerons à ce que les décisions et rapports des séances du conseil communal soient publiés sur le site Web de la commune sans tarder et de manière aisément accessible pour le public et qu’ils soient disponibles en plusieurs langues et en langage facile. Nous organiserons les séances publiques du conseil communal de préférence en dehors des heures normales de travail, en mettant en place une diffusion en direct sur Internet, afin de rendre ces séances plus facilement accessibles aux citoyen.ne.s. En outre, nous veillons à ce que tous les conseillers communaux aient la possibilité de publier un éditorial dans le „Gemengebuet“.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

%d Bloggern gefällt das: